fbpx

Vous êtes ou vous allez être propriétaire d’une piscine privée enterrée ou semi-enterrée et vous vous posez des questions sur la sécurité de votre bassin et sur les normes ?

En effet, selon la loi (Art. L. 128-1.A) entrée en vigueur le 1er janvier 2004, « les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade des enfants.

« Attention, cela concerne aussi les piscines semi-enterrées, précise Joëlle Pulinx Challet, Déléguée Générale de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa.

Ainsi, une piscine en bois même enterrée de seulement 10 cm est aussi soumise à la loi ».  

Les dispositifs reconnus

Il existe 4 dispositifs de sécurité reconnus :

1) Les barrières de sécurité/ NF P90-306 :

Elle doit mesurer plus de 1m10 de haut et doit comporter un portillon à double verrou contre la résistance d’ouverture d’un enfant en bas âge. De plus, cette barrière doit être placer à au moins un mètre en arrière par rapport à la bordure de la piscine pour la libre-circulation des secours en cas d’accident.

2) L’alarme/ NF P90-307 :

La plupart des propriétaires la choisissent pour son coût (plus faible par rapport aux autres moyens) variant de 50 à 800 euros selon le type d’alarme choisie et ses fonctions.

 

 

3) Les couvertures sécurisées/ NF P90-308 :

Il existe différents types de couvertures en divers matériaux mais dans tous les cas la couverture « doit être réalisée, construite ou installée de façon à empêcher l’immersion involontaire d’enfants de moins de cinq ans, résister au franchissement d’une personne adulte (de 100 kilos) une fois fermée et ne pas provoquer de blessure. »

4) Les abris/ NF P90-309 :

De même que les couvertures, ils doivent être résistants et répondre à certaines exigences : le système de fermeture doit être verrouillable et sécurisé, résistants aux vents forts, fortes chutes de neiges, accès impossible aux enfants de moins de 5 ans, pas de bords tranchants,…

Dans tous les cas, votre fournisseur doit vous informer de certaines indications techniques. (voir cf.source)

Plus d’informations sur vos droits :

 https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1722

Le conseil d’ICO :

En tant qu’objet connecté, je vous permets d’anticiper les variations de la qualité de votre eau par le biais de recommandations et de conseils sur votre smartphone afin d’offrir un meilleur confort de baignade à toute la famille en plus de la sécurité.

Je m’adapte à tous les environnements : dans l’eau, dans le skimmer et sous le volet ou couverture.

Cependant, ICO vous rappelle que la surveillance de la baignade est primordiale.

 

Pin It on Pinterest